L’ampleur du risque d’arrêt cardiaque subit et l’enjeu de formation au secourisme dans la population française

Cet article se fonde en grande partie sur le rapport de l’Académie Nationale de Médecine du 2 octobre 2018 duquel nous recommandons la lecture tant il est complet, à jour et bien documenté (Arrêt cardiaque subit : pour une meilleure éducation du public). De quoi parle-t-on ? L’arrêt cardiaque subit (ACS) peut arriver à tout un chacun, quels que soient son âge, son sexe, sa corpulence, son mode de vie, ses antécédents médicaux… Lorsqu’il survient, la victime s’effondre subitement. Son coeur ne s’arrête pas immédiatement, mais fait brutalement des mouvements anarchiques pendant quelques minutes. Ce phénomène s’appelle la fibrillation ventriculaire. Le rôle de pompe que remplit le coeur habituellement n’est alors plus assuré et le cerveau n’est plus oxygéné : la victime perd conscience et ne respire pas. Chaque minute qui passe sans massage cardiaque augmente les risques de séquelles. Si rien n’est fait dans les 10 minutes qui suivent,

Comment la formation en réalité virtuelle aux premiers secours a participé à sauver une vie : retour sur une magnifique histoire

L’entreprise suisse « Be! rescuer » a été invitée durant deux années consécutives, en 2018 et 2019, à participer au Gamification & Serious Games Symposium (GSGS) à Neuchâtel (Suisse). Cet événement annuel réunit différents acteurs du monde universitaire et de l’industrie-entreprises en provenance de Suisse et de l’étranger. Lors de la 1ère édition en 2018,  Be! rescuer s’est vue décerner le prix « Best Demo et conférence » pour l’animation dynamique et interactive du stand dans lequel nous avons associé l’approche des premiers secours par le scénario de secourisme « YouRescue » en réalité virtuelle et l’atelier de massage cardiaque. L’année suivante, nous avons été invités en tant que lauréat et avons accueilli beaucoup de monde sur notre stand. A l’instar de la première présentation, les personnes étaient très intéressées à découvrir l’approche des premiers secours sous un angle novateur, audacieux et ludique. Gordan, le premier sauveteur formé par l’entreprise « Be !

S'abonner à la newsletter